Avoir Froid De La Solitude De La Vie

J'ai trois fenetres ma chambre, l'amout, la mer, la mort, et toi...?

Thursday, September 29, 2005

La rivière argent

Je suis en train de s’asseoir,
rêver,
se taisse seuleument,
sans parole,
sans avoir de puissance pour s’arrêterle sentiment qui avait brulé …
Le feu dans mon coeur brule ancore,qui chauffe le ciel bleu,
puis devient noir …
n’éteint pas
depuislong temps,
jamais ..et
la plaie ne recurire pas encore,
jamais …
Le sang coule,
ferme les oses,
comme une courant d’une rivière,
et on ne peut pas indiquer…
Il y a encore la peine,
il y a encore l’odeur rance,
quand ton couteau noir poignarde mon Coeur,
la plaie, le sang,
et le pus ne sechent jamais …
La rivière argent,
qu’est-ce que je dois faire ?
Je peux seuleument lever les yeux,
ne peut pas tuer,
n’a pas la puissance,
le sentiment qui est plus fortet là, j’entend un rire,
très fort,
est-ce qu’il s’agit de moi ?
Une chanson qu’il avait chanté pour moi,
une épée qui me fait être blessuré …
et quand le Coeur devient rouge,
il marche sans regarder en arrière …
La rivière argent,
au secour …
m’emprunte ton brillant un instant,
puisque cette plaie guérisse,
m’arrose ta calme un instant,
puis que le feu dans mon Coeur éteigne …
jak rabu 4 sept 2002 jam 2.04 siang

0 Comments:

Post a Comment

<< Home